Plus qu’un joueur de football - Salvation Army Canada

Archives

  • févr.1lun.

    Plus qu’un joueur de football

    Josh McCown, joueur de la NFL, s’améliore en vieillissant. février 1, 2021 Jayne Thurber-Smith
    « Ce que Josh McCown a à offrir est indéniable, et ce, même s’il est le quatrième quart-arrière ».
    « Ce que Josh McCown a à offrir est indéniable, et ce, même s’il est le quatrième quart-arrière ».

    À 40 ans, Josh McCown est devenu le quart-arrière le plus âgé de l’histoire de la NFL à faire ses débuts dans le cadre d’un match éliminatoire. Il a sauté dans la mêlée en prenant la relève du quart-vedette des Eagles de Philadelphie, Carson Wentz, qui s’était blessé.

    « Josh McCown s’est investi corps et âme et a réussi à donner le rythme à l’attaque en faisant de bonnes passes. Malheureusement, malgré tous les efforts de ce dernier, les Eagles, qui ont compté un grand nombre de blessés toute la saison, ont été vaincus », a écrit Kevin Patra, de la NFL.

    Aucun signe de douleur

    Josh a révélé plus tard que l’un de ses muscles ischiojambiers s’était décollé de l’os pendant le deuxième quart, mais que cela ne l’avait pas empêché de jouer.

    « Je me suis blessé au début du match, raconte-t-il. Mais j’avais tellement de choses dans la tête que je ne ressentais pas la douleur. Je carburais à l’adrénaline. De plus, compte tenu de la situation de l’équipe, je ne pouvais pas m’arrêter, car il n’y avait personne pour me remplacer. Toutefois, à 23 h, les choses étaient très différentes. »

    Bien que les Eagles aient perdu ce soir-là, l’équipe adverse ne les a pas surclassés. Josh a tout donné lors de ce moment clé de sa carrière.

    « J’ai fait de mon mieux pour aider l’équipe. Nous avons tous travaillé très fort. L’entraîneur, Doug Pederson, et mes coéquipiers m’ont aidé à rester calme. J’étais prêt à saisir cette occasion, car le fait d’avoir aidé d’autres joueurs, comme Carson, à s’entraîner m’a permis d’assimiler le livre de jeux et d’en tirer profit. De plus, je joue au football depuis fort longtemps. »

     De joueur partant à réserviste

    Repêché en 2002 par les Cardinals de l’Arizona, Josh a joué dans onze équipes de la NFL et, en 2010, dans une équipe de la United Football League. À cette époque, il ne savait pas s’il jouerait de nouveau dans la NFL.

    « Ce fut un moment marquant pour ma femme, Natalie, et moi. Avec le recul, je le compare au récit du roi David qui s’était caché dans une grotte après avoir vécu dans un palais. Le monde tel qu’on le connaissait n’existe plus. On tente de raisonner avec Dieu et on passe énormément de temps à apprendre à se connaître véritablement. »

    Au cours de cette saison, Josh n’a jamais perdu espoir, mais il s’est tout de même demandé s’il n’était pas temps d’explorer d’autres avenues que le football.

    « Je me suis investi dans mon église. Dans un premier temps, c’était pour m’occuper, puis j’ai trouvé la paix en établissant une relation avec Dieu. Je crois que cela m’a permis de jouer différemment. Je suis reconnaissant d’avoir eu l’occasion de retourner dans la NFL l’année suivante. »

    En ne jouant qu’une année ou deux pour une même équipe, c’est compliqué de conserver son poste de quart-arrière partant, et cela peut s’avérer difficile pour un amoureux du jeu.

    « C’est frustrant de passer de joueur partant à réserviste, mais, dans un cas comme dans l’autre, on peut tout de même contribuer à la victoire de l’équipe. J’accepte cette situation, plutôt que de me préoccuper du fait que je ne joue pas. Peu importe notre rôle, quand on fait partie d’une équipe, on l’enrichit au quotidien. Cette situation est plus facile à gérer quand on connaît sa valeur. Je sais que je suis plus qu’un joueur de football. »

    Des hauts et des bas
    Comme il est souvent passé qu’une équipe à une autre, Josh a toujours été grandement reconnaissant à sa femme et à ses quatre enfants du soutien qu’ils lui ont témoigné.

    « J’admire Natalie d’abord et avant tout pour la personne qu’elle est. Souvent ma famille ne pouvait pas me suivre lorsque je changeais d’équipe, particulièrement au cours des sept dernières années, étant donné que les enfants étaient plus vieux. Natalie gérait la maisonnée et veillait sur tout. Grâce à elle, j’avais l’esprit tranquille et pouvais me concentrer sur le jeu. Ce qu’elle a fait pour moi est énorme, et je la remercie sincèrement de m’avoir toujours appuyé. »

    Josh a grandi au sein d’une famille chrétienne. Toutefois, dès le début de leur relation, Josh et Natalie ont redéfini leur foi plutôt que d’adopter une « formule toute faite ».

    « À l’époque, nous avions la foi, mais jamais comme maintenant. Nous savions que nous devions définir la place et l’importance qu’elle aurait dans nos vies, et développer une relation personnelle avec Dieu. Nous souhaitions que notre foi transparaisse de manière convaincante, et avons veillé à ce qu’elle ait une place importante dans notre foyer. »

    Dans leur demeure, une pièce est consacrée à la carrière de Josh. Tous les chandails de Josh, que Nathalie a fait encadrer, ornent les murs. Ils témoignent des hauts et des bas de la carrière de Josh et de tout ce qu’il a réussi à affronter avec l’aide de Dieu.

    En compagnie de Dieu
    Avant le début de la saison 2020 de la NFL, l’organisation des Eagles avait annoncé que Josh ferait partie de l’équipe.

    « En sortant de sa retraite, Josh McCown deviendra, à 41 ans, le plus vieux joueur de la NFL à signer un contrat avec une équipe d’entraînement. Ce qu’il a à offrir est indéniable, et ce, même s’il est le quatrième quart-arrière », a déclaré Michael Blinn du New York Post.

    « J’aime le passage Philippiens 4:13 – “Je peux faire face à toutes les difficultés grâce au Christ qui m’en donne la force” – et me reconnais dans ce que Paul dit dans le verset précédent : “Je me contente d’en avoir peu ou beaucoup”. Il s’agit simplement d’apprendre à marcher avec Dieu dans n’importe quelle situation. C’est une chose à laquelle je me suis identifié très tôt dans ma carrière. Je savais que je pouvais tout faire grâce à Christ, quelle que soit l’équipe dont je faisais partie. »

    Laisser un commentaire