Un être indispensable - Salvation Army Canada

Archives

  • févr16mer

    Un être indispensable

    Judy Peifer a puisé dans sa foi les ressources qui lui ont permis d’aider Swift Current. février 16, 2022 by Ken Ramstead
    Judy Peifer
    Judy Peifer

    Judy Peifer est la première personne qu’on peut apercevoir dès l’entrée dans l’église et la banque alimentaire de l’Armée du Salut à Swift Current, en Saskatchewan. Son objectif est de rendre la journée des gens plus agréable et de manifester à ces derniers l’amour que Dieu leur porte.

     Judy n’a pas toujours eu cette mission, et ses interactions avec les gens n’ont pas toujours été faciles.

     « J’étais très timide quand j’étais jeune. Je disais à peine deux mots au secondaire. Mon travail à l’Armée du Salut m’a aidée à sortir de ma coquille », confie Judy.

     « Fidèle au poste »

    Pendant 17 ans, le mari de Judy a été pasteur, puis le couple a décidé de déménager à Swift Current et, quelque temps plus tard, de prendre sa retraite. Judy souhaitait continuer à servir la collectivité et a postulé un emploi d’assistante administrative à l’église de l’Armée du Salut.

     « Je ne croyais pas obtenir le poste, se rappelle Judy. De nombreux candidats possédaient plus d’expérience que moi. J’avais surtout travaillé dans le commerce au détail et je ne connaissais pas grand-chose des tâches de bureau, mais j’ai été choisie. »

     Après sa première journée de travail, Judy a confié au capitaine Michael Ramsay, pasteur à l’Armée du Salut, qu’elle n’avait pas les compétences nécessaires pour accomplir ce genre de tâches, et qu’il avait embauché la mauvaise personne.

     « Non, je pense que j’ai vu juste », a répliqué le capitaine Ramsay, qui avait senti chez elle le don de compassion.

     « Dix ans plus tard, je suis toujours fidèle au poste, dit Judy en souriant. Je crois que le Seigneur m’a placée ici dans un but bien précis. »

     Pandémie de COVID-19

    Au cours de ses dix années de service, Judy a vu des milliers de personnes franchir les portes de l’église et de la banque alimentaire, et offert son aide.

     En 2020, la pandémie de COVID-19 a forcé l’entité à modifier ses opérations.

     « J’essaie toujours d’offrir mon aide quand je peux, dit Judy. Lorsque la pandémie a frappé, les bénévoles n’étaient plus en mesure de venir, et nous avons dû nous mobiliser.

     « Je me suis retroussé les manches. J’ai regarni les étagères, mis en sac du sucre et de la farine, nettoyé les toilettes et aidé partout où il y avait quelque chose à faire à la banque alimentaire. Nous avons préparé, entre autres, des sandwiches et des paniers de provisions que les gens venaient chercher à l’extérieur. »

     Grâce à Judy, les personnes les plus touchées par la pandémie ont eu droit à un peu de répit. En effet, elle recevait les appels téléphoniques ou encore se tenait à la porte pour accueillir à distance les personnes qui venaient chercher leurs paniers de nourriture. Judy veille encore à ce que les clients avec lesquels elle interagit en toute sécurité sachent qu’ils ont de l’importance et que Dieu les aime.

     « Les gens ont besoin que quelqu’un les écoute, déclare-t-elle. Mon rôle de femme de pasteur n’était pas très différent. Je me sens privilégiée d’avoir l’occasion de prier avec eux et de répondre à leurs besoins. »

     Être soi-même

    Comme pour le reste de la population, Judy a subi les répercussions de la pandémie.

     « On ne se rend pas compte du besoin d’interagir avec les autres, souligne-t-elle. J’ai été attristée de ne pas pouvoir prendre des gens dans mes bras ou de leur serrer la main. »

     C’est dans sa foi que Judy trouve le soutien et l’énergie dont elle a besoin pour faire face au quotidien.

     « Je m’en remets à Dieu dans les moments difficiles et imprévisibles, ajoute-t-elle. Chaque matin, je fais une prière à Dieu : "Seigneur, donne-moi la patience, la sagesse et tout ce dont j’aurai besoin aujourd’hui". On doit être patient avec les gens et leur communiquer l’amour de Dieu. »

     Judy estime que Dieu lui a accordé des dons spirituels qui lui ont permis d’avancer dans la vie et de s’épanouir.

     « Je crois que les membres de ma famille et ceux qui me connaissent diraient que mes dons sont la compassion, l’empathie et la bienveillance. J’ai toujours senti le besoin de prêcher ou de chanter, et je me rends compte que je peux servir Dieu comme je suis, et c’est pour moi un sentiment incroyable. Je rencontre des gens de tous horizons, et j’essaie de comprendre ce qu’ils ressentent. Je les écoute sans porter de jugement. »

     Regard vers l’avenir

    Dernièrement, Judy a été honorée pour le travail inspirant qu’elle accomplit.

     Dans le cadre du programme Change the Narrative Swift Current, dont l’objectif est de rendre hommage aux travailleurs essentiels qui se dévouent généreusement, particulièrement en temps de pandémie, Judy a reçu un certificat de reconnaissance et des cartes-cadeaux de divers marchands locaux. Sa photo a également été publiée sur la page Facebook du programme.

     « Les éloges que Judy a reçus de la part d’amis et de collègues ont été extraordinaires, a signalé l’animateur de la cérémonie de remise des certificats. Il nous est malheureusement impossible de définir l’impact profond que cette personne a eu sur nous tous. Merci Judy Peifer. Vous êtes indispensable à notre collectivité!  »

     « Je suis privilégiée de faire un travail que j’aime auprès de personnes que j’aime », conclut Judy.

    Laisser un commentaire