Un mot de remerciement - Salvation Army Canada

Archives

  • mars3mer.

    Un mot de remerciement

    Un seul mot peut être la clé qui nous aide à faire face aux difficultés de la vie. mars 3, 2021 Phil Callaway
    Ramona et Phil Callaway
    Ramona et Phil Callaway

    Celui qui a dit : « Puissiez-vous vivre à une époque intéressante » a certainement vu son souhait exaucé.

    En mars dernier, la tranquillité et le réconfort étaient des denrées encore plus rares que le papier hygiénique. Ramona et moi nous sommes placés en quarantaine, et après la prière, pendant le déjeuner, j’essayais de trouver quelque chose pour la faire rire.

    Un jour, je lui ai dit : « Chérie, tu as toujours été là pour moi. Nous nous sommes rencontrés pendant la crise énergétique des années 1970, mariés durant la récession des années 1980, et avons traversé le passage à l’an 2000, la crise financière de 2008 et la grande pénurie de papier hygiénique de 2020. Et nous voici confinés à la maison, en gardant deux mètres de distance entre nous. Je me trompe peut-être, mais je crois que tu es porteuse de malchance. »

    Heureusement, cela l’a fait rire. Ce rire est l’une des 100 choses pour lesquelles je suis reconnaissant ces jours-ci.

    Note de service diabolique
    Selon plusieurs études, l’anxiété et la gratitude ont du mal à coexister dans le cerveau humain. J’en ai discuté avec des amis qui m’ont répondu des choses comme « J’apprécie le rythme de vie un peu plus lent » ou « Je consacre plus de temps à ma famille », ou encore « J’assiste au service du culte en pyjama ».

    Dans Tactique du diable, roman épistolaire de C.S. Lewis, un démon expérimenté envoie des lettres à sa recrue.

    « Les épidémies sont l’arme la plus efficace, écrit le démon expérimenté. Habituellement, les chrétiens sont plutôt à l’aise. Mais si vous êtes en mesure de provoquer l’hystérie en propageant une épidémie qui les prive des dons que Dieu leur accorde, le tourment de l’isolement les pousse au désespoir. Laissez-les oublier leurs habitudes de prière et de charité, ne penser qu’à eux-mêmes et amasser des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent. »

    Mot de remerciement
    Pendant les moments difficiles que nous traversons, mon ami James a écrit un mot sur un papillon qu’il a collé sur sa table de chevet et qu’il peut voir avant d’éteindre la lampe, ainsi que chaque matin, au réveil. Sur le papillon adhésif est inscrit le mot « reconnaissant ».

    C’est là la clé qui nous aide à faire face aux difficultés de la vie. La reconnaissance génère la paix et la joie constante de savoir que Dieu est à l’œuvre en nous, même dans les moments difficiles.

    Le psalmiste a écrit : « Je louerai l'Éternel de tout mon cœur, je raconterai toutes tes merveilles. » (Psaumes 9:1)

    Dans 1 Chroniques 16:34, on peut lire : « Louez l'Éternel, car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours! »

    Dans 1 Thessaloniciens 5:16-18, Paul a écrit : « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ. »

    Témoignages de reconnaissance
    J’ai demandé à mes amis Facebook les choses pour lesquelles ils étaient reconnaissants pendant la pandémie.

    Elaine : « L’eau chaude et le savon. »

    Carrie : « Mon travail me manque, mais je suis reconnaissante de pouvoir passer plus de temps avec ma famille. »

    Shirley : « La vie, le salut, la famille, les amis, la santé et ton humour. »

    John : « Pour un Dieu fidèle et sa grâce incroyable. Quand on m’a annoncé que je ne marcherais plus, j’ai découvert que j’avais plus d’amis que je ne le croyais. Ils ne me voient pas comme un fardeau, mais sont honorés de servir le vaisseau plus fragile. »

    Belinda, atteinte de la sclérose en plaques : « L’espoir éternel qui découle de ma foi en Jésus. »

    Enid : « Je suis tellement heureux que Dieu nous assure de son amour. Nous avons sa Parole et ses promesses. »

    Quant à moi, je suis reconnaissant d’être encore vivant, d’avoir encore du papier hygiénique même si je n’ai pas fait de provision, de communiquer en ligne avec mes petits-enfants, de partager l’amour de Dieu avec les autres, de l’espoir d’éternité avec Jésus et d’être passé à la banque ce matin avec un couvre-visage, sans me faire arrêter.

    Laisser un commentaire